Accueil Société Vol avec violence : Hamed Ndiaye plante son canif sur la tête...

Vol avec violence : Hamed Ndiaye plante son canif sur la tête de sa victime pour un téléphone portable

Le tribunal a relaxé Samba Wade et a condamné Hamed Ndiaye à un mois de prison ferme. En effet, le commerçant Samba Wade a nié les faits qui lui étaient reprochés et qui remontent à la nuit du 22 mars dernier entre une heure et deux heures du matin. Cette nuit-là, la partie civile a été poignardée à la tête

Samba Wade et Hamed Ndiaye, domiciliés à Grand Yoff, ont comparu hier à l’audience des flagrants délits du tribunal de grande instance de Dakar (Tgi). Ils répondaient des délits d’association de malfaiteurs, vol de portable commis la nuit avec violence, en réunion et port d’arme sans autorisation.

Accusé d’avoir commis cette agression, Samba Wade a soutenu qu’il a été appréhendé par une foule déchaînée alors qu’il cherchait à se restaurer. « J’ai été frappé et torturé avant d’être évacué à l’hôpital Idrissa Pouye de Grand Yoff, mais je n’ai jamais détenu de couteau », s’est défendu le prévenu qui a nié ses déclarations contenues dans le procès-verbal d’enquête.

Le ministère public a requis l’application de la loi pénale. Quant à la défense, elle a fait valoir que la victime a dit à la barre qu’elle ne reconnait pas Samba Wade comme son agresseur. « Si les faits étaient avérés, Samba Wade n’allait pas bénéficier de liberté provisoire pour des faits aussi graves », a soutenu la défense qui a plaidé la relaxe au bénéfice du doute pour des contradictions dans le procès-verbal.

Le tribunal a relaxé Samba Wade et a condamné le nommé Hamed Ndiaye par contumace à deux (2) ans de prison dont un (1) mois ferme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici