Accueil Société Yakham, Le tout-puissant, instaure L’état d’urgence au…soleil

Yakham, Le tout-puissant, instaure L’état d’urgence au…soleil

Du rififi au quotidien national Le Soleil. Les syndicats des travailleurs du quotidien national Le Soleil dénoncent les méthodes abusives de Yakham Codou-Ndéné Mbaye pour gérer leur société dont il est le

Yakham Mbaye a tous les leviers en mains…Et il les utilisent pour régler le compte de ceux qui se dressent sur sa route. Il est le maître absolu à qui on ne dit jamais NON…C’est comme si, il se prenait pour Dieu Tout-puissant.

Alors que l’on n’a même pas encore fini d’épiloguer sur le licenciement de Mme Croquette Fatou Ly Sall, Yakham Mbaye vient à nouveau de se signaler en relevant de leurs fonctions le directeur de l’Administration générale et de l’Equipement (DAGE), Abdoulaye Ly et son adjointe Aminata Camara Sèye.

Yakham Mbaye passe pour être un coutumier des faits. Depuis sa nomination à la tête du quotidien national Le Soleil, sept agents ont été licenciés par lui. Sans compter le nombre de démissions qu’il y a dans cette boîte. Ceci n’a rien de surprenant. Yakham Mbaye s’était déjà illustré lors de son passage au groupe de presse privé Com7 dont il était le directeur général. Yakham Mbaye n’y a pas laissé de bons souvenirs. Il avait réussi la performance de liquider un à un tous les supports de ce groupe. Le quotidien Tract, l’hebdomadaire sportif Lion, le quotidien Info 7 avaient tour à tour fermé boutique, alors que Le Populaire de sa position de quotidien leader de la presse écrite connaissait une descente aux enfers, ne devenant que l’ombre de lui-même. Du groupe de presse privé Com 7 au quotidien national Le Soleil, il aime, partout où il passe, instaurer la terreur. En réalité, une méthode pour masquer son incompétence et son insuffisance. Yakham Mbaye est un homme complexé.

Au quotidien national Le Soleil, les employés le qualifient d’homme « sans scrupule, ni aucune considération pour les travailleurs ». Si les autorités ne le freinent pas à temps, Yakham Mbaye risque de faire subir au quotidien national Le Soleil, le même sort que le groupe de presse Com 7 en le conduisant droit à la faillite. Le Soleil, un fleuron national, que d’illustres doyens de la presse comme feu Bara Diouf avaient réussi à rendre rayonnant, mais qui est en train de mourir à petit feu. Aujourd’hui, dans sa tombe où il se repose pour l’éternité, le doyen Bara Diouf doit se retourner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici