3e mandat : « Si Macky Sall s’entête, tout le monde sait qu’il y aura des morts d’hommes » (Dr Babacar Diop)

0 6

L’idée d’un troisième mandat du Président Macky Sall continue à faire couler beaucoup d’encres et de salives. Cette fois, c’est autour du Dr Babacar Diop, cadre du parti FDS/Guelwaars de se prononcer.

Invité à l’émission « Journal Du Dimanche » diffusé le 22 août, le Professeur n’a pas manqué d’évoquer une tentative de « coup d’Etat politique » de la part de Macky Sall. Il prédit « qu’il y aura morts d’hommes » si le président Sall fait le forcing.

Dès l’entame, Dr Diop a haussé le ton: « C’est inacceptable et je pense que les citoyens doivent se mobiliser. Au-delà du Sénégal, je pense que cette question doit être posée. Parce que, nous avons vu que le 3e mandat est à la base de la violence qui embrase beaucoup de pays. Nous avons vu ce qui s’est passé dans la sous-région », a-t-il rappelé.

L’opposant précise qu’aujourd’hui « si Monsieur Macky Sall s’entête, tout le monde sait qu’il y aura des morts d’hommes », a-t-Il averti, soulignant par la même occasion que « l’histoire ne nous le pardonnera pas ».

Le professeur de philosophie estime avoir pour son pays jusqu’à en « trembler ». « Je le dis en tremblant parce que ceux qui ont la responsabilité de préserver la paix civile, la stabilité de notre pays ne doivent pas hypothéquer cette paix pour satisfaire des besoins égoïstes, des besoins personnels », déclare-t-il. Selon lui, « Monsieur Macky Sall sait qu’il n’a pas droit à un 3e mandat ». De même que « son entourage sait bien qu’il n’a pas droit à un 3e mandat. Au nom de quoi certains seraient prêts à brandir des coupe-coupe coûte que coûte pour dire qu’il a le droit de faire un 3e mandat », s’est-il interrogé.

« Je tremble, c’est pourquoi j’interpelle la conscience du président de la République. Je tremble et j’interpelle la conscience des présidents africains. Ils n’ont pas le droit de tirer la jeunesse de leur pays. Je tremble parce que j’ai envie de vivre dans un Sénégal stable », a-t-il poursuivi.

Pour lui, la CEDEAO doit agir dès maintenant. « J’appelle la Cedeao à modifier son protocole pour interdire définitivement la question du 3e mandat parce que tout le monde sait que cette question est à la base de la violence en Afrique», lance-t-il.

Enfin, Dr Diop pense que « la meilleure façon de limiter les mandats c’est de respecter la Constitution ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.