3ème mandat du président Sall, la maison blanche s’en mêle !

0 7

Les dès sont lancés ! Nous sommes à moins de 08 mois des prochaines élections présidentielles au Sénégal. Une élection prépondérante pour chaque sphère de la nation. Un bémol néanmoins plane sur la tête de notre chef d’État : les dossiers judiciaires brûlants. Une situation assez délicate pour lui. Malgré la sanction d’ousmane Sonko dans son procès contre Mame Mbaye à une peine qui pourrait invalider sa candidature, au niveau internationale tout n’est pas encore perdu. Le supposé vœux du président Macky Sall de déposer une troisième candidature également est mal perçu en Occident.
D’après les informations d’Africa Intelligence, l’ex-président des Etats-Unis Barack Obama a eu un échange discret et confidentiel par téléphone avec le président Macky Sall afin d’aborder la question des élections présidentielles de février 2024.
<<moins d’un an de l’élection présidentielle, la perspective d’une candidature de Macky Sall pour un troisième mandat inquiète de plus en plus la France et les Etats-Unis. Le sujet a été abordé directement par Emmanuel Macron avec son homologue sénégalais. Dans le même temps, la question embarrasse dans les capitales des Etats membres de la Cedeao>> , affirme une source de Africa intelligence. Le média d’investigation informe que l’ancien locataire de la maison blanche a transmis à son ex homologue ses doutes concernant son vœux de se maintenir au pouvoir une troisième fois. La source renseigne que l’appel téléphonique entre le président Macky Sall et Barack Obama a été coordonné par l’entremise de Joe Biden, actuel président des Etats-Unis.

Cet appel de Barack Obama intervient dans un contexte socio-politique très tendu au Sénégal marqué par la condamnation de Ousmane Sonko figure de proue de l’opposition à une amende de 200 millions et à 6 mois de prison avec sursis. En outre cette condamnation si elle venait a être confirmé en cassation pourrait inéluctablement disqualifier sa candidature pour 2024, une situation pouvant provoquer un chaos.
À noter que Barack Obama l’unique politique au plan diplomatique à s’inquiéter de ce troisième mandat de Macky Sall. L’Élysée ne serait également pas séduite par ce présumée troisième mandat sur lequel le président Macky Sall nourrit le flou.

Sara Jupiter

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.