Accueil Société Accident : Le conducteur tue trois membres d’une fratrie et veut une...

Accident : Le conducteur tue trois membres d’une fratrie et veut une réduction de peine

13
0

L’affaire de l’accident dramatique qui avait coûté la vie aux trois enfants d’un couple guinéen a été jugée en appel. La défense réclame la réduction de la peine du chauffeur Walid Hassan, tandis que la partie civile demande que les dommages et intérêts soient ramenés de 200 millions à 20 milliards de FCfa.

Mariama Diallo, 18 ans, devait aller à l’Université. Maïmouna Diallo, 13 ans, avait le Bfem et Mouhamadou Mansour Diallo, 10 ans, venait de mémoriser le Coran. Il faisait le tour des cérémonies de récital du Coran pour gagner de l’argent et nourrir ses parents. Mais, tous ces trois enfants d’un couple guinéen sont morts atrocement dans la nuit du 7 au 8 juin 2019. Un chauffeur ivre a percuté le mur de cloison de la maison avant de foncer directement dans la chambre des enfants. Le seul rescapé s’était retrouvé avec une fracture. L’auteur de la tragédie, Walid Hassan, avait été condamné par le tribunal des flagrants délits de Dakar à trois ans ferme et au paiement de 200 millions de FCfa à la famille des victimes.

Mea culpa…

Walid Hassan a reconnu les faits d’homicide involontaire tout en soutenant qu’il roulait à une vitesse normale. «Je roulais à 50 ou 60km/h. Je n’ai pas pu ralentir devant le dos d’âne, j’ai percuté le mur. J’avais bu car je revenais d’un mariage», a déclaré le prévenu, qui était juriste stagiaire dans un cabinet d’avocats. «Vous êtes conscient que trois personnes ont perdu la vie à cause de votre comportement ?». A cette question du président Chimère Diouf, Walid Hassan s’est emmuré dans un silence, faisant craquer le couple de parents éplorés. Et c’est avec beaucoup de peine que Mamadou Yacine Diallo a expliqué comment ce drame a bouleversé leur vie non sans déplorer surtout le mépris de la famille du prévenu. «Depuis lors, nous dormons dans un chantier. Son père nous a rendu visite une seule fois. Il avait promis de payer la location, mais il ne nous a remis que la somme de 50.000 FCfa», a fulminé le chef de famille.

Colère des avocats

Le père du prévenu a demandé à apporter des éclairages. «En tant que musulman, nous avons fait toutes les démarches pour rencontrer la famille. Je lui envoyais de l’argent régulièrement, mais il y a deux mois, elle a coupé tous les ponts», a précisé le vieux tout en soutenant que c’était une sorte de «cadeau» qu’il faisait à la famille.
Suffisant pour susciter la colère des avocats de la famille Diallo qui ont dénoncé un manque de compassion. Et quel que soit le montant alloué, Me Abou Abdoul Daff a jugé qu’on ne peut pas remplacer les trois enfants. «Deux cents millions c’est trop peu pour réparer le préjudice», a-t-il asséné.

20 milliards de dommages et intérêts  réclamés

Son confrère Me Ousmane Thiam de renchérir : «On ne peut pas chiffrer la détresse et le ressenti de ce couple». C’est pourquoi Me Bamba Cissé a demandé que la somme de 200 millions soit ramenée à 20 milliards de FCfa. «Les mots me manquent. La situation est difficile du fait de l’incurie d’un homme. En lui, il réunissait toutes les circonstances pour commettre son forfait», a d’emblée martelé le substitut général Madiaw Diaw, qui a requis la confirmation. Il a regretté que le parquet n’ait pas fait appel pour demander que la peine soit corsée. Répondant au maître des poursuites, la défense a soutenu avoir fait appel pour solliciter «le pardon et un allègement de la peine». Les avocats ont réitéré l’engagement de leur client à assister la famille. Délibéré le 2 mars prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici