ACTE CONTRE NATURE : M. Ndiéguène accusé d’avoir entretenu des actes contre-nature avec un malade mental

C’est une rocambolesque affaire d’acte contre nature qui est au cœur des débats au quartier Keur Mame Elhadji de Thiès depuis avant-hier mercredi. Dans cette localité de la capitale du rail, un homme est accusé d’avoir entretenu des rapports sexuels avec un autre homme qui ne jouit pas de ses facultés mentales.

Un acte ignoble qui défraie la chronique dans ce quartier populaire. Le jour des faits, M. Ndiéguène aurait attendu 17h, moment ou le quartier était un peu calme, pour aller concocter son plan. Devant son domicile, il se serait pointé, attendant le passage de sa cible qu’il a interceptée, informe l’Observateur.

Son coup réussi, il invite alors le malade mental, âgé de 30 ans environs, dans sa maison où il vit seul, son père n’étant plus de ce monde. Le trentenaire fait entrer le déficient mental dans sa chambre avant d’abuser sexuellement de lui. Après son forfait, M. Ndiéguène l’aurait laissé rentrer, ignorant que les choses allaient mal tourner. Une fois chez lui, le malade mental affiche un comportement inhabituel qui finit par susciter des inquiétudes chez ses parents. Ces derniers, ayant constaté que leur frère se sentait mal et se déplaçait difficilement, l’ont approché pour savoir de quoi il S’agissait réellement.

Après échange, ils apprendront que leur frère est victime d’acte contre-nature et que c’est le nommé M. Ndiéguène qui serait l’auteur. Le malade mental est conduit à l’hôpital. Après consultation, le médecin confirme une pénétration anale ayant laissé des déchirures dans ses parties intimes.

Bénéficiant d’un certificat médical, ses parents portent plainte au commissariat de Médina Fall contre M, Ndiéguène. II disparaît du mercredi 15 au jeudi 16 septembre, avant de retourner à son domicile vers 4h du matin. Avisés, les limiers de la brigade de police de Médina Fall descendent sur les lieux.

Trouvé enfermé dans sa chambre, Ndiéguène est mis aux arrêts et conduit au commissariat où il est gardé à vue. Ndiéguène pourrait être entendu par les enquêteurs, ce vendredi, ayant d’être, déféré lundi 20 septembre 2021 devant le procureur du tribunal de Thiès.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp