Tahirou Sarr traîné à la barre pour 600 millions de FCFA

0 0

Le contentieux financier, opposant l’homme d’affaires Tahirou Sarr à l’agent immobilier
Ibrahima Gueye Thiandoum sur le rachat des créances des héritiers du feu Abdou Karim
Samb, a été jugé hier jeudi, au Tribunal correctionnel de Dakar, C’est une affaire d’escroquerie portant sur des deniers publics. Selon l’Obs, Ibrahima Gueye Thiandoum, qui était chargé de la liquidation des biens du feu A.K. Samb, reproche a Tahirou Sarr d’avoir perçu la somme de 600 millions de FCFA en surplus, sur le rachat de créances de feu Abdou Karim Samb.

Selon M. Thiandoum, il avait vendu des créances de 1,5 milliard de FCFA de la famille Samb
à 500 millions de FCFA à l’Etat du Sénégal. Mais, Tahirou a usé des manœuvres pour
percevoir un surplus. Ses accusations ont été balayées d’un revers de main par le prévenu.

Tahirou Sarr a clamé son innocence. Pour lui, M. Thiandoum a dupé la famille dans la
procédure de liquidation. C’est pourquoi, il l’accuse d’escroquerie pour se tirer d’affaire.
Le prévenu déclare que ses avocats lui avaient conseillé de racheter la créance de 1,5 milliard de FCFA de la famille du défunt Abdou Karim Samb. Convaincu, il a acheté les parts à 500 millions de FCFA par le biais de la société immobilière Sci Thiandoum. Ensuite, il a suivi la procédure de dédommagement, Puis, l’Etat du Sénégal lui payé la somme de 1,5 milliard de FCFA en trois tranches de 500 millions de FCFA.

Jurant la main sur le cœur, Tahirou Sarr a contesté avoir reçu la somme de 6oo millions de FCFA de surplus. D’ailleurs, le prévenu a versé dans le dossier trois relevés de Virements bancaires de 500 millions de FCFA. Par contre, la partie civile n’a produit aucun élément prouvant que le prévenu a perçu des sommes de plus.

Pourtant, Ses conseils ont estimé que les faits sont constants avant de demander la restitution des fonds. Le procureur de la République a requis l’application de la Loi pénale. Me Seydou Diagne de la défense a plaidé a relaxe pure et simple. Le jugement sera rendu le 21 octobre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.