Bakel : Il heurte sa copine avec une moto et l’achève avec des coup de poings

0 47

Marié et père de deux enfants, le frigoriste Dramane Coulibaly, âgé de 32 ans, a fauché sa copine qu’il s’apprêtait à marier avant de la rouer de coups jusqu’à ce que mort s’en suit pour une histoire de jalousie. Les faits se sont déroulés dans la commune de Moudéry, département de Bakel, le 26 mai 2020 à 6 heures, rapporte L’Observateur.

Ce jour-là, les gendarmes ont été prévenus par un appel téléphonique du sous-préfet de Moudéry, de la présence d’un corps sans vie qui avait été transporté au poste de santé de Moudéry. Les premiers renseignements recueillis faisaient croire que Mariama Coulibaly, domestique malienne, aurait accidentellement heurté un poteau électrique. Mais à 9 heures 38, une information anonyme faisant état du contraire a fait savoir aux enquêteurs que la victime avait eu une altercation avec son petit-ami. Ce dernier connu sous le nom de Dramane Coulibaly dit Diabé, âgé de 32 ans, frigoriste demeurant à Moudéry a été arrêté à son domicile.

Le certificat de genre de mort, établi le 27 mai par le médecin-chef du district sanitaire de Bakel, a constaté des hématomes multiples au niveau du visage et de l’abdomen, des lésions cutanées avec hémorragie externe. Un décès lié à une agression physique a été conclu.

Interrogé, Dramane Coulibaly dit Diabé a soutenu que le décès était accidentel, en affirmant qu’ils se taquinaient, et sa petite-amie, en voulant s’enfuir, a heurté un poteau électrique. Mais confronté une deuxième fois à Mariama Demba, le mis en cause a finalement reconnu avoir donné des coups à sa petite-amie. Il a affirmé que celle-ci, comme souvent, était sortie la nuit en laissant leur fille, âgée de moins de deux ans, seule dans la chambre.

Parti à sa recherche, il a entendu sa voix avant de se cacher derrière un mur. Il a ainsi attendu que la victime soit à sa hauteur pour surgir et la faucher. Lorsque celle-ci s’est relevée, il lui a donné des coups de poings avant de la laisser par terre et de rentrer chez lui.

Une procédure d’information est ensuite ouverte pour assassinat. Dans son réquisitoire, le procureur de la République a déclaré l’accusé coupable du délit d’assassinat sur sa copine. Le parquet a requis une peine de 15 ans de réclusion criminelle contre l’accusé. La Chambre a mis l’affaire en délibéré le 23 décembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.