Accueil Actualités Cet homme est le premier à fabriquer la chloroquine au Sénégal

Cet homme est le premier à fabriquer la chloroquine au Sénégal

Cet homme a fabriqué le premier comprimé chloroquine au Sénégal. Laurent Ngom 72 ans, président des cadres retraités de l’Usine Sipoa, dépoussière les archives de la Sopoa devenue aujourd’hui Médis-Pharma. 

Recruté à la Sipoa…

Laurent Ngom dit avoir arrêté ses études en classe de troisième au moment où il a été recruté à la Sipoa. Une société  qui venait d’être créée au Sénégal, en juillet 1973. « Le chef de fabrication, conscient de mon niveau d’études, m’a coopté pour lancer le premier lot de comprimés chloroquine », se confie-t-il à L’Obs.

…Laurent fit sortir le premier lot

Et, le premier lot est sorti de l’usine, acheminé en France pour être certifié avant d’être distribué sur le marché sénégalais et ailleurs, en Afrique et en France. Les formules étaient là, mais il fallait calculer pour réussir le dosage, se souvient M. Ngom.

Retour à la fabrication, pourquoi pas...

Très fier d’avoir servi son pays, Laurent Ngom, malgré l’âge avancé, n’exclut pas d’enfiler la blouse pour montrer aux jeunes qui ont pris le relais et qui, d’ailleurs, savent comment fabriquer l’hydroxychloroquine.

…Au moment où le Pr Seydi fait des merveilles avec la chloroquine

Au même moment, le professeur Moussa Seydi, corroborant les propos du sage, affirme que tous les patients qui ont bénéficié du traitement à base d’hydroxychloroquine associé à l’azytrhommycine n’ont eu aucune complication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici