Accueil Actualités Covid-19 et paludisme : Ce que risquent les Dakarois avec les pluies...

Covid-19 et paludisme : Ce que risquent les Dakarois avec les pluies qui s’annoncent

La capitale sénégalaise vient d’enregistrer ses premières pluies ce week-end et en ces temps de coronavirus, les populations s’inquiètent. Le canal 4 et celui de la Gueule Tapée visités n’ont rien de rassurant. Le paludisme tue beaucoup plus que le covid-19 et jusque-là, rien n’est fait.

Curage des voix d’eaux pluviales  

Le paludisme est plus virulent que le covid-19. Maladie infectieuse potentiellement mortelle, il tue beaucoup plus chez les tout-petits et les femmes enceintes. La situation endémique du coronavirus fait que le paludisme est relégué au second plan. Les canaux d’évacuation visités sont comme des champs de riz avec ses hautes herbes.

Civilités citoyennes

Les populations par manque de civisme ou par ignorance, jettent dans les canaux à eaux usées, objets durs et autres détritus qui empêchent la bonne circulation du liquide usé. Premières à crier à la prolifération des mouches et moustiques, elles font malheureusement tout ce qui favorise l’envahissement de ses vecteurs de maladies infectieuses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici