Babacar Fall : « dans une république qui se respecte, le ministre de l’Intérieur ne doit pas s’immiscer dans ça »

0 38

Même si selon Babacar Fall, ce pourvoi est prévu par la loi électorale, il devrait être une initiative personnelle des autorités préfectorales.

«Les préfets et sous-préfets, c’est le commandement territorial, ils dépendent de la direction générale de l’administration territoriale qui est aussi sous tutelle du ministère de l’intérieur, rappelle M. Fall.

Pour des raisons d’éthique et par rapport à la partie républicaine, on pouvait laisser les préfets, puisque la loi leur donne ce droit, prendre Sur eux-mêmes, le fait de s’en référer à la Cour suprême habilitée à trancher le contentieux, au lieu d’attendre une injonction du ministère.» Il poursuit, exprimant toujours ses regrets: «Au delà de la séparation des pouvoirs, le ministre de l’Intérieur ne doit pas s’immiscer dans ça. Les préfets peuvent prendre une initiative personnelle.

Ca s’est passé en 2014, les préfets qui n’étaient pas satisfaits des décisions des cours d’appel ont fait des recours au niveau de la Cour de cassation, comme des acteurs aussi avaient fait des recours. Dans une République qui se respecte, le ministre de l’Intérieur ne doit pas s’immiscer dans ça.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.