Accueil Société Décès des enfants talibés : Unicef Sénégal condamne et tire la sonnette...

Décès des enfants talibés : Unicef Sénégal condamne et tire la sonnette d’alarme

7
0

Décès des enfants talibés : Unicef Sénégal condamne et tire la sonnette d’alarme

Unicef Sénégal a condamné les décès des enfants talibés dans les écoles coraniques, demandant à l’Etat du Sénégal d’adopter la loi sur les statuts des « Daara » pour la protection des enfants.

Le statut des daara et le temps des normes

« Nous ne pouvons que nous en émouvoir, il est temps que les  décisions et mesures idoines soient prises, comme l’adoption de la loi portant statut des daara (écoles coraniques). Mais aussi d’aller vers une évaluation par rapport à ceux qui ne sont pas aux normes, afin de les mettre aux normes » a plaidé le chef du Bureau pour les régions Est et Sud, Yves Kassoka.

Besoin d’harmonisation…

Pour lui, certaines situations, notamment la mort de talibés, ne sont que la conséquence de la non-application et la non-adoption de la loi. « Nous savons qu’il y a plusieurs daaras qui sont déjà aux normes. De la même manière qu’une surveillance est faite dans les écoles formelles et que les auteurs de maltraitance sont sanctionnés, et il doit en être de même pour tous les enfants qui sont dans d’autres cadres d’éducation ».

Responsabilités partagées entre l’Etat et les parents

« Il est légitime que des parents choisissent de mettre leurs enfants dans ces types d’éducation, et aussi il est du devoir de l’Etat de garantir la protection de ces enfants qui évoluent dans ce cadre. Le premier responsable c’est l’Etat qui doit garantir à ces enfants le mieux-être, mais d’autre part aussi, la responsabilité des parents est engagée » dit-il.

Le dernier cas en date, le talibé Abibou Camara mort à Louga

A Louga, au nord du Sénégal, un talibé de 13 ans aurait été sévèrement réprimandé à mort par son maître coranique. Les proches de la victime ont demandé l’autopsie. Le corps sans vie de l’enfant qui se trouvait depuis dimanche à la morgue de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga a été acheminé à Dakar mardi pour un diagnostic plus approfondi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici