Démolition du marché Sandaga : Le maire Alioune Ndoye s’expose à des poursuites pénales

0 10

La Cour suprême a annulé l’autorisation de démolition du marché Sandaga classé patrimoine historique de l’Unesco. La ville de Dakar était pour la réhabilitation du site.

Le maire de Dakar Plateau avait opté pour une construction et modernisation du bâtiment. Ce dernier était parvenu à ses fins en démolissant le bâtiment emblématique de plus de 80 ans.

Ce jeudi 22 septembre 2022, la Chambre administrative de la Cour suprême, qui avait été saisie à l’époque par la Ville de Dakar, a tout simplement annulé l’autorisation à la base de la démolition du marché.

L’argumentaire de la Cour suprême est fondé sur le fait que pour un monument historique classé, l’autorisation de démolition doit être dûment motivée par arrêté conjoint des ministres de la Culture et de l’Urbanisme.

Or, dans le cas d’espèce, c’est le maire du Plateau qui a signé l’autorisation, approuvée en moins de 24 heures par le préfet de la même zone et la Direction de l’Urbanisme.

Mieux, l’Etat de droits réels indiquait que le terrain est un bien de la Ville de Dakar qui n’a pas été associée à une telle démarche.

Fort de cette décision de la Cour suprême qui remet en cause toute la procédure administrative, la Cour suprême a ouvert la voie à des poursuites pénales, rapporte Libération.

Barthélémy Dias, qui a succédé entre temps à Soham Wardini, va-t-il porter plainte devant les tribunaux, se demande le journal. Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.