Éliminatoires Coupe du monde 2022/Zone Afrique : Patrice Beaumelle, le coach de la Côte-d’Ivoire juge le format africain long et épuisant

0 9

A la suite de l’élimination de son équipe par le Cameroun, le sélectionneur ivoirien Patrice Beaumelle est revenu sur la prestation de son équipe, en encourageant ses joueurs et félicitant le Cameroun, non sans fustiger le format des Éliminatoires en Afrique, qu’il juge long et éprouvant avec peu de qualifiés (5) pour 53 nations.

« Je n’en veux pas à mes joueurs, car ils ont tout donné, et je n’ai pas le sentiment d’avoir été outrageusement dominé par le Cameroun. Ils ont démarré le match tambour battant en ne commettant pas de déchets, et j’ai envie de leur dire bravo », a dit le technicien français dans les propos rapportés par beIN Sport, avant de continuer. « On savait que ce serait une finale, ça s’est joué sur des détails. C’était un match de haut niveau, on a vu deux grandes équipes. Malheureusement une seule va continuer le chemin du mondial au Qatar. Félicitations aux Lions Indomptables… C’est le football, Il faut il faut sortir la tête haute. » A déclaré le sélectionneur des Éléphants, après la défaite de ses poulains devant les Lions Indomptables (1-0), à Yaoundé.

Ne s’arrêtant pas là, le technicien Francais, désapprouve le format des qualification qu’il juge long et éprouvant, avec trop peu d’élus pour un si grand nombre de participants. « C’est un véritable marathon. Le Cameroun se qualifie mais n’est pas encore sûr de jouer la Coupe du monde. Pour aller au Mondial, on finit épuisé, rincé, parce que ces éliminatoires nous usent. C’est très dur. 5 pays sur 53 nations, ce n’est même pas 9%. Je voulais faire passer ce message. Je le dis si j’étais qualifié ce soir pour les play-offs, j’avais prévu faire le même message. »

En conclusion, l’ancien adjoint d’Hervé Renard se projette sur les échéances futures, comme la CAN. « On est déçu ce soir, mais dès demain on efface et on avance, car cette équipe de Côte d’Ivoire a un bel avenir (…) Déçu pour le peuple ivoirien qui n’a plus connu de coupe du monde depuis 2014. Mais on va continuer de travailler. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.