Accueil Actualités En prison depuis 74 jours pour un devoir non rendu: l’histoire d’une...

En prison depuis 74 jours pour un devoir non rendu: l’histoire d’une ado de 15 ans fait scandale aux États-Unis

19
0

Une adolescente américaine de quinze ans a été condamnée pour n’avoir pas fait ses devoirs en ligne. Elle est incarcérée depuis maintenant 74 jours et l’opinion publique se mobilise pour la faire libérer.

Le 20 juillet dernier, un tribunal de la banlieue de Detroit, dans le Michigan, a décidé que l’adolescente de 15 ans devait rester en prison pour n’avoir pas rendu ses devoirs comme elle était censée le faire. “Donnez-vous une chance d’aller au bout et d’enfin terminer quelque chose dans votre vie”, a lancé la juge à la jeune femme, surnommée ”Grace” pour préserver son anonymat.

“Un exemple du racisme de l’univers carcéral américain”

Tout commence en novembre 2019 quand la mère de Grace porte plainte contre sa fille pour violences après une altercation entre elles et pour un vol. Il est décidé en avril que l’adolescente doit écoper d’une mise à l’épreuve. Sauf que l’Américaine de couleur noire n’a pas respecté les conditions du jugement. Elle ne s’est pas réveillée à l’heure un matin où elle devait effectuer ses devoirs en ligne. Elle n’a donc pas rendu son travail.

Grace est alors immédiatement incarcérée dans un centre de détention pour mineurs. Le mardi 27 juillet, elle s’y trouvait depuis 74 jours. Le sort de cette jeune femme de 15 ans commence à faire du bruit aux Etats-Unis. Pour beaucoup, elle a été punie sévèrement par la justice et ses troubles importants de l’attention n’ont pas été pris en compte. Certains dénoncent même un exemple fort de “racisme systémique de l’univers carcéral américain dans lequel les mineurs en particulier n’ont aucun moyen de se faire entendre”, comme l’écrit le Washington Post.

Hillary Clinton: “Libérez-la”

Ses soutiens mettent en avant le fait que Grace a adopté une conduite exemplaire lors de sa mise en épreuve. Hormis cette erreur fatale, elle a également été assidue à ses cours en ligne et a toujours rendu ses devoirs, ce qui lui demandait beaucoup d’efforts du fait de son déficit de concentration. Pourtant les choses n’étaient pas simplifiées par la pandémie de coronavirus qui imposait le suivi de sa peine à distance. Pour une seule erreur, elle se retrouve désormais en prison.

“Si elle avait été blanche, je me demande si le juge aurait agi de la même manière”, a réagi l’élue démocrate Debbie Dingell. Même Hillary Clinton a pris position sur Twitter en écrivant: . “Si elle avait été blanche, je me demande si le juge aurait agi de la même manière… “Libérez-la”. Plus localement, la mobilisation s’organise, notamment sur Internet, avec des cagnottes et des pétitions, et des actions sont prévues autour de son lycée.

7sur7.be

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici