Accueil Actualités FIN DE MISSION : LES CONSEILS DE OULD NENNI SUR LE GAZ...

FIN DE MISSION : LES CONSEILS DE OULD NENNI SUR LE GAZ ET LE TERRORISME

L’exploitation du gisement de gaz au large du Sénégal et de la Mauritanie est prévue pour bientôt. L’ambassadeur de la Mauritanie au Sénégal, Cheikhna Ould Nenni Ould Moulaye Zeine, en fin de mission de 5 années et demi, souhaite que l’exploitation de cette ressource naturelle commune soit source de prospérité pour les deux pays. Cheikhna Ould Nenni qui faisait ses adieux, ce jeudi 22 juillet 2021, révèle qu’un accord tripartite entre son pays, la Mauritanie, le Sénégal et l’entreprise British Petroleum (Bp) a été trouvé pour un partage équitable. Pour lui, ce gisement doit être source d’une coexistence pacifique durable entre ces deux pays. « Les deux présidents tireront les expériences des autres pays en termes d’exploitation de gisement. L’exploitation de ce grand gisement de gaz va renforcer davantage les relations entre ces deux pays. On tient à ce qu’elle soit équitable et bénéfique », a-t-il déclaré.

Publicité

Lors de la visite du président de la République en Mauritanie, le 12 juillet passé, Macky Sall et son homologue Mohamed Ould Ghazouani avaient salué l’exemplarité de la coordination entre les équipes des deux pays en ce qui concerne ce projet gazier dénommé Grand Tortue Ahmeyium (GTA). Les deux chefs d’Etat avaient exhorté leurs équipes à maintenir le même niveau d’engagement, d’intégration et de concertation, à l’effet de préserver les intérêts nationaux, mais aussi de donner aux partenaires toute l’assurance requise pour l’accompagnement du projet.

Cheikhna Ould Nenni Ould Moulaye Zeine espère également ce même niveau de coopération, entre les deux pays, dans le domaine de la sécurité. Avec le terrorisme qui menace la sous-région, il estime qu’une coopération avec le Sénégal pour faire face aux groupes djihadistes est plus que jamais nécessaire.

Avec une superficie plus d’un million de kilomètres, 2100 kilomètres de frontière avec le Mali, plus 700 kilomètres avec le Sénégal, la Mauritanie est également frontalière avec l’Algérie et le Sahara occidental. C’est qui fait qu’elle soit au cœur des menaces terroristes même si depuis 10 ans, le pays n ’a pas connu d’actes terroristes. « Le terrorisme est un problème mondial. La Mauritanie et le Sénégal doivent travailler ensemble pour être au même niveau de lutte contre la menace terroriste », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici