Hausse des prix des denrées de 1ere nécessité au Sénégal.

0 4

Modou Fall, un commerçant grossiste, lance sur un ton acrimonieux : «Tous les prix sont en hausse, il n’y a rien a ajouté». Selon lui, c’est comme si toute la presse s’était passé le mot du fait de la fréquence de leur visite ces derniers jours au marché Tiléne  où les vendeurs affichent par ailleurs leurs inquiétudes. Car le client est devenu « une denrée rare ».  Sur ce point les commerçants de pointer un doigt accusateur sur les autorités car disent-ils ces dernières les mettent mal avec leurs clients. Ceci, en ce sens que, souligne ce vendeur: «Parfois les gens disent que les prix sont en baisse alors que ce n’est pas le cas ».

Interpellé sur la question, le Directeur du commerce intérieur, M. Ousmane Mbaye a tenu a apporté des éclaircissements. « Depuis le début de l’année, le dollar s’est beaucoup apprécié par rapport à l’euro, ce qui a eu un impact sur le coût du riz importé, notamment le riz parfumé, qui ne fait pas l’objet d’une homologation des prix. Le riz non parfumé a connu une certaine hausse, mais n’a toujours pas atteint le prix fixé à 260 F CFA, le Kilo en détail»

Une « augmentation vise à stimuler la production locale d’huile, mais le seuil fixé n’est toujours pas menacé. De plus, ils doivent  toujours faire face aux producteurs de l’espace communautaire, qui ne paient pas de droits de douane », explique le Directeur du commerce.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.