Hôpital de Ziguinchor : ‘’mes quatre enfants sont décédés, un à un, à l’hôpital de Ziguinchor. Je n’ai même’’

0 13

L’accouchement qui devait être un moment spécial pour toute femme est devenu le cauchemar de certaines mères dû au mauvais traitement des sages-femmes à leurs égards.

Quelques semaines en arrière, c’était Sokhna Astou qui est décédée en voulant donner la vie.

Aujourd’hui, c’est au tour de Mariama Magui Diémé, cette mère de famille de raconter le traumatisme qu’elle a vécu à l’hôpital de Ziguinchor.

« Le 24 septembre 2020, mes quatre enfants sont décédés, un à un, à l’hôpital de Ziguinchor. Je n’ai même pas eu droit à un « matsa » pour me consoler », se remémore-t-elle dans Libération.

Et d’enchaîner son récit : « Je suis restée dehors de 9 heures jusqu’à 19 heures, sans assistance. Les deux sages-femmes qui étaient de garde étaient en pleine connexion sur WhatsApp ».

Mariama Magui Diémé d’enfoncer le clou dans les colonnes du journal : « Au bloc, le même docteur qui m’avait très mal parlé nous a dit qu’il ne pouvait rien faire pour moi parce qu’il doit aller manger ».

Pour finir, elle assène dans la parution du quotidien de ce mardi : « L’un des bébés était mort-né. Les trois autres sont partis, un à un, vers 19 heures sous les yeux impuissants de mon mari ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.