La consommation du sel entraine l’insuffisance rénale 

0 11

« Cuisiner autrement et manger local ». Tel est le slogan de Nestlé qui a organisé hier un colloque qui tourne autour de « l’alimentation et la santé ». Prenant la parole, Aboubacar Coulibaly, administrateur de Nestlé, indique que leur but est de contribuer à bâtir une génération saine ».

D’après lui, les maladies non transmissibles sont devenues des problèmes de santé publique. «Au regard des statistiques sur la santé mondiale, on parle de 41 millions de personnes qui décèdent dans le monde à cause de ces maladies. Cela représente 71% du nombre total de décès dans le monde. On voit que 80% de ces décès impactent les pays qui ont une économie plutôt faible ou émergente. Le comble est que cela impacte toutes les branches de la population », a- t-il expliqué. Selon toujours lui, ces facteurs de risques sont à mettre sur le compte de la surconsommation du sel, du sucre et des aliments gras.

Et pour atténuer l’impact des maladies non transmissibles sur les individus et la société, il faut une vaccinale», approche globale multisectorielle et pluridisciplinaire visant à réduire les facteurs de risque associés à ces maladies, et faire la promotion d’interventions pour éviter de les endiguer, suggère-t-il. C’est dans ce sens que la société Nestlé qui S’active dans l’agroalimentaire, a jugé utile d’organiser ce panel pour avoir l’avis des professionnels de la santé afin d’améliorer leur travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.