LDC : Liverpool battu par l’Inter Milan mais qualifié en quarts de finale

0 13

Liverpool a décroché son billet pour les quarts de finale en sortant l’Inter Milan, en huitième de finale. Forts de leur victoire à Milan (0-2), les Reds ont connu quelques frayeurs devant leur public après un superbe but de Lautaro Martínez à la 61e. Mais ils ont tenu bon pour passer malgré cette défaite au retour (0-1) – leur premier revers en 2022.

Liverpool verra les quarts de finale de la Ligue des champions, mais sa qualification ne tient pas à grand-chose. Malgré son avance confortable obtenu grâce à leur victoire à San Siro à l’aller (0-2), les Reds se sont fait peur à Anfield au moment de conclure (0-1). Entrés trop timidement dans le match, ils sont tombés contre une équipe de l’Inter héroïque, qui a su les faire douter jusqu’au bout.

Malheureusement pour les Nerazzurri, l’expulsion d’Alexis Sanchez a coupé leurs ailes au pire moment alors qu’il y avait largement la place pour, au moins, arracher l’égalisation et aller en prolongation. L’Inter Milan se consolera en se disant qu’elle est la première équipe à faire tomber Liverpool en 2022, et la première depuis un an à Anfield.
On n’a pas le souvenir d’avoir vu les Reds de Jürgen Klopp se faire chahuter de la sorte depuis un petit moment. Intraitable ces dernières semaines, Liverpool a été méconnaissable devant son public, lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions. Bougés physiquement par les Nerazzurri, venus pour obtenir un résultat en étant dos au mur, les joueurs anglais ont affiché un visage décevant. Ils n’ont d’abord pas été au niveau lors de la première période, globalement dominée par l’Inter Milan malgré la barre trouvée par Joel Matip (31e). Le tort des Italiens aura été de faire montre d’imprécision dans les 30 derniers mètres, même si un coup franc vicieux d’Hakan Calhanoglu méritait mieux (41e).

LES REDS MÉCONNAISSABLES

Revenus des vestiaires avec de meilleures intentions offensives, les Reds sont montés un peu en puissance. Mais ils n’ont jamais trouvé la réussite, à l’image de Mohamed Salah. L’attaquant égyptien, esseulé sur le front de l’attaque, a touché le poteau à deux reprises (52, 76e). Il est le symbole d’un club qui pensait pouvoir vivre une soirée tranquille, mais qui a tremblé jusqu’au bout après l’ouverture du score signée Lautaro Martinez. L’Argentin ne s’est posé aucune question au moment de conclure une action rapidement construite, après une mauvaise relance de Matip. Sa frappe est venue se loger dans la lucarne opposée, faisant un peu plus vaciller les Reds (0-1, 61e).

Hélas, l’espoir n’a été que de courte durée pour les Nerazzurri, qui ont vécu un véritable ascenseur émotionnel après le but de Martinez. Alors que l’Inter pensait pouvoir renverser définitivement la vapeur, Alexis Sanchez a reçu un deuxième carton jaune pour un excès d’engagement évitable (62e). Le Chilien, beaucoup trop généreux dans ce match, a plombé son équipe, qui devait trouver la faille une deuxième fois en infériorité numérique. La mission, déjà bien compliquée au coup d’envoi, est devenue d’un coup impossible. Et les Reds ont tenu bon jusqu’au coup de sifflet final, sans vraiment se rassurer et sans aucun panache. Simone Inzaghi ne pourra retenir qu’une chose : après une mauvaise passe, l’Inter vient d’enchaîner deux succès de suite, dont un de prestige face à une équipe supposée en pleine confiance.
eurosport

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.