Locales 2022 : Seydi Gassama exige des poursuites judiciaires contre les mandataires « fugitifs »

0 6

C’est de l’abus de confiance que de confier à des mandataires des listes de coalition à déposer à la Préfecture et qu’ils en viennent à disparaitre de la nature. Cela procède de l’abus de confiance. C’est un délit répréhensible.

Selon Seydi Gassama, directeur exécutif d’Amnesty International section sénégalaise, tous les mandataires des partis et coalitions politiques qui ont disparu avec les listes des investitures aux prochaines locales devraient être poursuivis en justice.

C’est sur son compte twitter qu’il a fait cette annonce. «Les partis et coalitions politiques lésées doivent étudier avec leurs avocats la possibilité de poursuivre en justice les mandataires qui, de façon délibérée, n’ont pas déposé leurs listes dans les préfectures.

Ces pratiques indignes ne doivent pas être tolérées en politique», martèle Seydi Gassama sur le réseau social.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.