L’ONU appelle à rendre les routes plus sûres alors qu’une vie est fauchée dans un accident toutes les 24 secondes

0 7

A l’occasion de la Journée mondiale du souvenir des victimes de la circulation routière, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé dimanche pays, entreprises et citoyens à travers le monde à soutenir les efforts pour rendre les routes plus sûres.

« Toutes les 24 secondes, une vie est fauchée dans un accident de la route. La Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route est l’occasion de réfléchir sur la mort tragique de millions de personnes », a déclaré M. Guterres dans un message.
Le thème de la journée cette année met l’accent sur la réduction de la vitesse de la circulation. En effet, une vitesse faible a le potentiel d’éviter de nombreux décès et des blessures graves, en particulier pour les piétons et les autres usagers vulnérables – enfants, personnes âgées et personnes handicapés.

« J’exhorte chaque pays et entreprise ainsi que chaque citoyen et citoyenne à soutenir l’action menée aux niveaux local et mondial pour rendre les routes plus sûres, notamment dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire, où sont enregistrés plus de 90% des décès liés à des accidents de la route dans le monde », a déclaré le Secrétaire général.

Mobiliser l’ensemble de la société

Il a encouragé également tous les États Membres à adhérer aux conventions des Nations Unies sur la sécurité routière et à se doter de plans d’action mobilisant l’ensemble de la société. Il a aussi exhorté tous les donateurs à accroître leurs précieuses contributions financières et techniques dans le cadre du Fonds des Nations Unies pour la sécurité routière.

« Alors que nous préparons la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale visant à améliorer la sécurité routière, prévue l’année prochaine, rappelons-nous que chacun et chacune d’entre nous a un rôle à jouer pour ce qui est d’assurer la sécurité routière. En ce jour et chaque jour, engageons-nous à rendre les routes plus sûres pour tous et pour toutes, partout dans le monde », a conclu M. Guterres dans son message.

Selon le Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde 2018 de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le nombre de décès sur les routes dans le monde reste inacceptablement élevé, avec une estimation de 1,35 million de morts chaque année.
En outre, les traumatismes dus à des accidents de la circulation sont désormais la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes adultes entre 5 et 29 ans.

Le rapport indique également que les progrès vers la réalisation de la cible 3.6 de l’Objectif de développement durable n°3 ( diminuer de moitié à l’échelle mondiale le nombre de décès dus à des accidents de la circulation d’ici à 2020) sont loin d’être suffisants.

Source : HTTPS://NEWS.UN.ORG/FR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.