Accueil Actualités Macky vs Diakhaté : Duel feutré entre le taiseux et le volubile

Macky vs Diakhaté : Duel feutré entre le taiseux et le volubile

Par où commencer pour écrire sur l’exclusion de Moustapha Diakhaté de l’Apr ? La réponse n’a pas coulé de course. Au regard des inconnues de la complexe équation. Mais à scruter derrière les rideaux, un angle de traitement fait débriefer un « Less waxul », un non-dit.

« Je ne pouvais imaginer avec Macky Sall qu’on puisse en arriver à ce niveau de bassesse ». Effet de surprise d’une exclusion de celui qui voulait encore relayer la voix des sans voix interdites de la claquer par le spectre d’un troisième mandat? Toujours est-il que Moustapha Diakhaté va publier aujourd’hui jeudi, le texte fondateur de son mouvement, « Mankoo Taaxawu Sunu Ape ». Mais, avait-il prévu ce cas de figure ?

En tout cas, en poussant Macky Sall et l’Apr à la faute, l’ancien président du groupe parlementaire Bby s’engouffre dans une brèche juridique pour s’attaquer à la décision de l’Apr : « C’est un acte illégal, nul et non avenu », « Je connais les statuts et le règlement intérieur de l’Apr », « Le règlement intérieur n’est pas respecté », dira-t-il, entre autres réactions à son exclusion qu’il qualifie de diversion.

Qu’à cela ne tienne, l’ancien chef de cabinet du Président Macky Sall va commencer son « travail pour faire l’Alliance pour la République un parti politique digne du nom et non fan club ». Un travail de longue haleine, parce que 2024, année de la prochaine Présidentielle, n’est pas encore à sa veille.

Sans doute, a-t-il un agenda caché, à l’instar de celui prêté à son ex-mentor, le Président Macky Sall. Si cela s’avérait, tous deux ont raison de taire leurs ambitions. Si Macky travaille pour sa propre personne et Diakhaté pour un autre Président, quoi de plus normal que les candidatures soient mises en réserve.

A l’instar du Général de Gaulle qui avait déjà préparé Pompidou en 1965 pour sa succession. Macky et Moustapha, qui maîtrisent chacun l’agenda de l’autre, mèneront le combat à l’externe. Pour l’instant, c’est à pas feutrés.

Et si « Mankoo Taaxawu Sunu Ape » s’apparenterait, en remontant le temps, au Pds/R de Serigne Diop, Ldr /Yessal de Modou Diagne Fada, And Suqali Sopi de Oumar Sarr ? Peut-être, à cette différence près que ces derniers travaillaient pour eux-mêmes ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici