Mamadou Lamine Massaly : « Aucune des 10 listes de partis ou coalitions programmées n’a déposé, ce vendredi »

0 14

Une rencontre a été tenue le 5 mai 2022 aux fins de procéder au tirage au sort de l’ordre de passage, pour le dépôt des listes de partis ou de coalitions pour les prochaines élections législatives du 31 juillet 2022. Il ressort de ce tirage que 10 listes devaient se soumettre à cet exercice, ce vendredi 6 mai 2022. Mais, au décompte final, la surprise a été de constater qu’aucune liste n’a été déposée en fin de journée.

Suite au tirage par ordre des dépôts de listes pour les ligislatives de juillet 2022, aucune des 10 listes, devant se soumettre à cet exercice, ce vendredi 6 mai 2022 n’a accompli cette tâche. Il s’agit du Mouvement PASS PASS, la Grande Coalition Gëm Sa Bopp, le mouvement Taxawu Liggey Kat (MTL), le Parti de la Construction et de la Solidarité (PCS/JENGU TABAX), la coalition Defar Sa Gox, le MFO/Deuggou And Liggey, la coalition Yewwi Askan wi, ASCOSEN Force Ouvrière, la coalition Jëfal Sénégal et la coalition les Serviteurs (MPR).

Au décompte final, la surprise a été de constater qu’aucune liste n’a été déposée en fin de journée. « C’est dire que les masques sont en train de tomber avec fracas, car la cause de cette situation ne relève que du seul fait qu’elles ne remplissent pas pour les moments les conditions. C’est pourquoi, les Sénégalais doivent bien ouvrir les yeux et tirer les conséquences politiques de cette situation. Et la coalition Bokk Guis Guis Liggey, qui est onzième sur la liste sera donc la première à déposer ce samedi 7 mai 2022 à 8 heures 30 minutes », a constaté Mouhamed Lamine Massaly, président du parti Union pour une Nouvelle République (UNR), membre de la coalition Bokk Guis Guis Liggey,

D’après lui, l’enseignement qu’il faut en tirer est que la politique requiert un certain nombre de valeurs et une posture citoyenne bien ancrée. Ce qui manque le plus dans beaucoup de sphères politiques qui s’agitent actuellement dans le pays. Mais qui, en réalité ne sont que de simples coquilles vides.

« Il y a d’autres coalitions, qui devaient aujourd’hui raser les murs toute honte bue, pour avoir été citées dans de monstrueux scandales comme le viol répétitif, l’assassinat, le détournement de deniers publics, suivez mon regard. Malheureusement, elles sont les plus bruyantes quand il s’agit de bavardage politicien et d’injures. Et, elles sont aux abonnés absents quand il s’agit de choses sérieuses », regrette-t-il.

Dans ce cadre, dit-il, c’est la première raclée subie, en attendant la déroute électorale au soir du 31 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.