Manchester City-Real Madrid (4-3) : City s’impose au terme d’un match de folie

0 7

Manchester City s’est imposé face au Real Madrid (4-3), mardi, en demi-finale aller de Ligue des champions, au terme d’une rencontre complètement folle lors de laquelle Karim Benzema a inscrit un doublé. Le match retour aura lieu dans une semaine en Espagne.

Une affiche à la hauteur de l’événement. Pour le compte de la demi-finale aller de la Ligue des Champions, Manchester City recevait ce mardi soir le Real Madrid. Avec l’objectif pour les Citizens de rejoindre la finale de la compétition pour la deuxième année consécutive. Et il ne fallait pas louper le début de la rencontre, sous peine de rater l’ouverture du score de Kevin De Bruyne, parfaitement trouvé au cœur de la surface par Mahrez (1-0, 2e). Les Citizens démarraient la rencontre tambour battant et infligeaient une pression constante aux Madrilènes, en grande difficulté. À l’image d’un David Alaba qui se faisait enrhumer par Gabriel Jesus en pleine surface, servi par De Bruyne, décidément partout. Le Brésilien se chargeait de tromper Courtois sans problème (2-0, 11e).

Battus dans l’engagement, les Merengues n’arrivaient pas à contenir les vagues mancuniennes. Et Manchester City vendangeait deux énormes occasions de 3-0, par Mahrez puis par Foden, qui pêchaient par excès d’individualisme au cœur de la surface. Pep Guardiola était fou de colère et on pouvait compatir avec l’entraîneur espagnol lorsque peu après, Karim Benzema réduisait la marque, d’une subtile reprise du pied gauche sur un centre de Ferland Mendy (2-1, 33e). Le 13e but du Français en Ligue des Champions cette saison ! Au retour des vestiaires, Manchester City reprenait sa marche en avant et Mahrez, encore lui, trouvait le poteau, en face à face avec Courtois. Le ballon revenait sur Foden dont la frappe était sauvée in extremis par Carvajal (48e).

Une deuxième période encore plus folle !

Les Citizens allaient être récompensés de leurs efforts en inscrivant enfin le 3e but recherché. Dédoublement côté droit et centre de Fernandinho, qui avait remplacé Stones, blessé, en première période, sur la tête de Foden. Le gaucher ne se loupait pas cette fois et battait, de la tête, Courtois (3-1, 53e). Mais le match, déjà formidable, basculait dans l’incroyable avec une action individuelle splendide de Vinicius, qui partait de son aile gauche pour terminer dans la surface et tromper du droit Ederson (3-2, 55e) ! La défense de Laporte, qui n’a jamais cherché à intervenir, avait de quoi interpeller…

Les deux équipes se rendaient coup pour coup et le match, au-delà du score, s’équilibrait enfin réellement. Mais encore une fois, Manchester reprenait deux buts d’avance, grâce à un bijou de Bernardo Silva, qui allumait la lucarne de Courtois d’une frappe sèche (4-2, 74e) ! Fini ? Eh bien non. Ce match continuait de réserver des surprises, avec un penalty accordé au Real Madrid pour une faute de main de Laporte, décidément malheureux ce soir. Karim Benzema s’élançait et osait la panenka, réussie (4-3, 82e) ! Un but qui permettait au Real Madrid de recoller et finalement de repartir de Manchester avec un seul but de retard avant le match retour. Presque inespéré au regard de la rencontre et de la domination globale des Citizens, qui pourront regretter les nombreuses occasions manquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.