Accueil Actualités OPINION – Modification du code pénal: Macky Sall lance un assaut contre...

OPINION – Modification du code pénal: Macky Sall lance un assaut contre Sonko (Par Moïse Rampino)

Soro Guillaume, une des étoiles montantes de la politique Ivoirienne, vient de voir son parti être dissout. Il vient d’écoper d’une peine d’emprisonnement à perpétuité après avoir été accusé d’atteinte à la sûreté de l’État. Une façon pour Ouattara de l’exclure définitivement du champ politique Ivoirien. Macky suit les pas de son nouveau maître à penser politique qui vient de décrocher haut la main ce troisième mandat dont il rêve tant.

Publicité

Macky ne lâche jamais sa proie surtout lorsque cette dernière lui offre une brèche. L’affaire opposant Adji Sarr au patriote Sonko est loin de connaître son épilogue. La formule toute trouvée est de casser les manifestants qui avaient dicté leurs lois au mois de mars dernier obligeant le gouvernement à reculer pour certainement mieux sauter.

Désormais, l’État du Sénégal interdit toute forme de résistance qu’il considère comme du terrorisme. Et pourtant, il est communement admis que lorsque “le gouvernement viole les droits et les libertés garantis par la constitution la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs.” Comment un gouvernement qui torpille au quotidien les lois de ce pays peut-il imposer au bas peuple de s’y conformer sous peine d’être taxé de terroriste?

Ce projet de loi liberticide qui vient d’être voté vise toute l’opposition Sénégalaise principalement les militants du Pastef. Il plane désormais comme une épée de Damocles au dessus de leurs têtes. Une façon de dissuader les éventuels fauteurs de troubles lors de la prochaine convocation de Sonko?

Encore une fois, j’invite les responsables du Pds, de Taxawou Sénégal et Pastef à se réunir pour dessiner les contours d’une forte coalition pour les prochaines locales. Si l’opposition part en rang dispersé Macky raflera la quasi totalité des communes. Une victoire qu’il présentera à l’opinion internationale comme un plébiscite pour un 3e mandat. Aux responsables du Pds, de Pastef et Taxawu d’unir leurs forces ou de laisser Macky dérouler tranquillement lors des prochaines locales.

Moïse Rampino

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici