Accueil Confidences Problème d’érection : 7 phrases à ne pas prononcer mesdames !

Problème d’érection : 7 phrases à ne pas prononcer mesdames !

82
0

Votre conjoint a des problèmes érectiles, d’accord. Mais ce n’est pas une raison pour les lui reprocher ou l’accabler. Certaines petites phrases assassines ne feront qu’aggraver la situation. La liste de celles à éviter absolument, sur les conseils du Dr Albert Barbaro, médecin s3xologue.

« Tu n’as plus envie de moi »

« C’est la réaction la plus fréquente », selon le Dr Albert Barbaro, médecin s3xologue. Avant de chercher à savoir si l’homme a un problème, sa partenaire le prend pour elle. Elle s’imagine qu’il n’arrive pas à avoir une érection  parce qu’il ne ressent plus de désir  pour elle. De son côté, en voyant ce que sa partenaire ressent, « l’homme vit ça comme une double pleine », ajoute notre interlocuteur.
Ce qu’il faut faire : « Pour avoir une érection, l’homme a besoin de se sentir rassuré » explique le médecin s3xologue. La moindre émotion négative peut être à l’origine d’un trouble érectile. Pour la connaître, il faut en discuter avec lui plutôt que de l’accabler.

« Tu me trompes »

« Il n’a plus envie de moi parce qu’il a envie d’une autre. » Sur ce point, le Dr Albert Barbaro tient a tempérer : « Désirer une autre femme ne vous amène pas à ne plus désirer la vôtre. » Certaines émotions peuvent affecter la capacité érectile d’un homme. Même si la culpabilité d’un adultere peut en faire partie, il en existe beaucoup d’autres : fatigue, stress au travail, problèmes de santé…
Ce qu’il faut faire : « Surtout pas de conclusions hâtives qui peuvent être destructrices pour l’homme » explique notre interlocuteur. Sinon, à chaque rapport, il va penser que s’il n’est pas à la hauteur, il sera accusé d’adultère et il sera bloqué. Pour éviter ce cercle vicieux, il faut en parler calmement afin de trouver les vraies raisons du problème et pouvoir les résoudre.

« Ce n’est pas grave, ça peut arriver »

Une panne s3xu3lle peut être traumatisante pour un homme. Il perd sa masculinité, il se sent impuissant. En lui disant « Ce n’est pas grave » ou « Ce n’est rien, ça peut arriver », vous lui donnez l’impression d’avoir pitié de lui. Donc même si l’intention est bonne, retenez que « c’est assez maladroit et ça le culpabilise encore plus » explique le Dr Albert Barbaro.
Ce qu’il faut faire : « Le mieux est de lui demander comment il vit la chose » conseille notre interlocuteur. Sinon le problème risque de rester en tête et le blocage continuera.

« Je vais remonter ton excitation coûte que coûte »

Caresses, mots doux, préliminaires… Une partenaire qui veut absolument faire remonter le désir chez son conjoint risque de créer un blocage. « La mécanique de réussite aggrave les choses, surtout si la source du problème est psychologique », confirme le Dr Albert Barbaro. Si ça ne marche pas, elle risque de le prendre encore plus mal et l’accabler tout autant.
Ce qu’il faut faire : « On n’est pas toujours au top de sa forme, cela arrive. Dans ce cas, il faut se contenter de faire des câlins et en parler un peu. »

« Pourquoi ça ne vient toujours pas, là ? »

Une erection  qui ne vient pas c’est assez dur à vivre pour un homme, il n’a pas besoin que sa partenaire perde en plus patience devant lui. « Cela va l’angoisser et accentuer le sentiment d’insécurité. Un homme qui n’est pas rassuré ne peut pas être excité » assure fermement le médecin s3xologue.
Ce qu’il faut faire : Rester calme et se contenter de câlins. Créer une ambiance propice à la confidence pour le pousser à parler du problème et débloquer la chose. Ensuite, passer à autre chose pour que ça ne devienne pas un traumatisme.

« J’ai pris rendez-vous pour toi avec un spécialiste »

Suggérer à son partenaire de consulter un spécialiste si ses troubles érectiles ne s’arrangent pas, c’est bien. Mais s’il ne veut pas, il ne faut pas prendre rendez-vous pour lui non plus. « C’est une attitude trop intrusive. Je vois trop de partenaire qui viennent à contre coeur pendant les consultations », raconte le Dr Albert Barbaro. S’il est forcé, il ne se confiera pas et ne demandera pas de solutions. En clair : « Il faut que ça vienne de lui. »

« Ce n’est pas normal »

Dire à un homme qui a des problèmes d’érection qu’il n’est pas normal ou ne fonctionne pas normalement c’est lui porter un coup de massue fatale à sa libido. « Deuil, stress, fatigue, travail… Peu importe son âge, un homme va vivre ce genre d’expérience au moins une fois dans sa vie » rappelle le médecin s3xologue Albert Barbaro. Donc arrêtez illico de le culpabiliser !
Ce qu’il faut faire : « Avoir suffisamment de recul pour se dire que cela peut arriver et ne pas penser que c’est cassé à tout jamais » ajoute notre interlocuteur.

A l’inverse, ne restez pas muette !

« Ne rien dire laisse la possibilité à l’autre de tout imaginer » explique le médecin s3xologue. Même si la panne n’est que passagère, la femme peut penser à tort que son partenaire la trompe ou ne la désire plus. L’homme va ruminer le problème dans son coin et se créer une anxiété qui reviendra à chaque rapport. Dans le cas d’un trouble permanent, il risque de ne jamais l’admettre, laisser trainer les choses et ne pas chercher de solution.
Ce qu’il faut faire : « Etre à son écoute et lui proposer d’affronter le problème ensemble. Il faut savoir d’où vient la panne » conseille le s3xologue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici