Son père de 82 ans l’empêche de se dépigmenter…il le tabasse

0 20

Abdou Diaw aura tout le temps de réfléchir en prison. Cet apprenti-tailleur n’a rien trouvé à faire que de tabasser son père âgé de 82 ans jusqu’à lui causer des blessures attestant un certificat médical de dix jours d’Incapacité temporaire de travail (ITT). La victime avait porté plainte au niveau de la Gendarmerie de Coki, à Louga.

« Abdou Diaw est mon enfant et je l’assume. Seulement, je dois reconnaître qu’il a un comportement répréhensible au vu et au su de tout le monde. Ne pouvant plus supporter cette humiliation qu’il m’a fait subir devant ma famille, je l’ai sommé à plusieurs reprises d’arrêter cette pratique mais il s’est entêté. Ses oncles ont essayé de le raisonner, en vain. Il continue de se dépigmenter. Même les femmes du village ont tenu une réunion pour l’en dissuader. Après que j’ai épuisé toutes les voies de recours sans pour autant le convaincre, j’ai décidé de le chasser de ma maison. Je lui ai clairement dit que je ne peux pas partager la maison avec un homme qui se dépigmente », témoigne-t-il dans les colonnes du journal L’Observateur.

Avant de rajouter : « A ma grande surprise, il m’a rétorqué qu’il a les mêmes droits que moi dans cette maison. Il m’a clairement dit que personne ne pourra le chasser de la chambre qu’il occupe. D’ailleurs, il a menacé de me tuer, si toutefois je tentais de récupérer les clés ou de changer la serrure. Alors, ne supportant pas son insolence et son incorrection, j’ai perdu mon contrôle et j’ai décidé de laver l’affront, malgré mon âge avancé. Lorsque, je me suis roué vers lui, il m’a administré un coup de pied au niveau du menton. Je suis tombé à terre et il m’a donné un coup de pied au ventre. N’eut été l’intervention rapide des bonnes volontés, il allait me tuer. Je me suis rendu, par la suite, à l’hôpital », dit-il.

L’accusé de se défendre : « Mon père me mène la vie dure. Il a un tempérament bouillant. Certes, je me dépigmente, mais lui n’a pas le droit de jeter le discrédit sur moi. Le jour de la bagarre, c’est lui qui voulait me frapper et j’ai riposté », a rétorqué le fils.

Toutefois, il a plaidé coupable. Le jeune tailleur a été condamné à six mois de prison.

Infos Rewmi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.