Sonko récuse le nouveau Doyen des juges, Omar Maham Diallo pour avoir partagé des articles contre lui

0 17

Ousmane Sonko se signale au nouveau procureur de la République, Amady Diouf, non sans régler les comptes avec son prédécesseur Serigne Bassirou Gueye. Mais le président de PASTEF considère surtout que Omar Maham Diallo, nouveau Doyen des juges, s’est déjà compromis pour une instruction future de son dossier, en partageant des articles à charge contre lui.

Au-delà, il émet des observations sur le Conseil supérieur de la magistrature. «Tant qu’on a ce système, c’est illusoire de parler d’indépendance de la magistrature.» Ousmane Sonko n’a pas une haute opinion du Conseil supérieur de la magistrature qui, selon lui, «se tient avec son lot de complots, de règlements de comptes, d’exclusions de magistrats qui n’ont commis aucune faute que leur dignité et leur indépendance, qui comprennent pourquoi ils ont prêté serment, et de promotions des béni-oui-oui du régime». Et, pour le président de PASTEF, «cela va continuer tant que le président de la République et son ministre de la Justice vont siéger au Conseil supérieur de la magistrature. Ça, c’est des survivances de régime dépassé qui ne garantit pas la séparation des pouvoirs».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.