Touba : Pour faire plaisir à son épouse, Diassé ébouillante son grand frère

0 27

Le pire a été évité de justesse à Touba où A. K. Diassé a frôlé la mort ! Ce célibataire de 23 ans a été ébouillanté par son petit frère, pour une banale affaire de télécommande.

La victime a été admise aux urgences de l’hôpital Matlaboul Fawzayni durant plusieurs jours, à cause de la gravité des brûlures, relaie Seneweb. Après avoir versé une marmite d’eau chaude à son grand frère, le marchand ambulant a pris la poudre d’escampette pour retourner à Dakar, en laissant derrière lui son épouse.

Croyant que l’affaire a été classée sans suite, le mis en cause, S. Diassé, a regagné le domicile familial, bien plus tard. Mal lui en prit. Il sera cravaté par les gendarmes de la brigade spéciale de Touba pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une Itt de 30 jours.

Entendu par les enquêteurs, le mis en cause a lâché le morceau. Selon lui, il avait agi sous le coup de la colère, parce que son grand frère A. K. Diassé avait insulté son épouse devant tous les membres de leur famille.

Toutefois, le marchand ambulant a regretté, sur procès-verbal, son acte avant de solliciter la clémence de la justice. D’après l’économie des faits, le 18 octobre dernier, les membres de la famille Diassé étaient réunis dans leur salon. Ainsi, le plaignant A. K. Diassé a voulu récupérer la télécommande des mains de l’épouse de son petit frère. Sa belle-sœur lui opposera une farouche résistance. En décidant de changer de chaîne, l’homme âgé de 23 ans a arraché la télécommande.

Mais le mis en cause est venu à la rescousse de sa dulcinée. Le jeune homme de 21 ans a heurté violemment son grand frère pour restituer la commande à son épouse. Ainsi, les deux frères consanguins ont échangé des propos injurieux avant de se bagarrer. Ils seront séparés par les membres de la famille.

Le célibataire âgé de 23 ans a rejoint la chambre de sa mère. Alors qu’A. K. Diassé pensait que son frangin a tourné la page de l’altercation, ce dernier a surgi avec de l’eau chaude qu’il a déversée sur lui. Poursuivi pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une Itt de 30 jours, le marchand ambulant S. Diassé a été déféré au parquet de Diourbel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.