Tribunal de Dakar : Trois mois de prison pour Bouba Ndour

0 46

Hier, le tribunal correctionnel de Dakar a condamné, le directeur des programmes de la Télévision futurs médias (Tfm) à trois mois de prison assortis du sursis et à payer une amende d’un million francs.

Selon Seneweb, sur les intérêts civils, Bouba Ndour et la Tfm doivent solidairement allouer 10 millions de francs à l’auteur-compositeur, Djibril Mbaye Fall alias Brill.

En effet, le chanteur reproche à Bouba et Birane Ndour d’avoir, sans son autorisation, utilisé l’une de ses chansons dans la série « Taille Fine », diffusée sur la Tfm.

Sur ce, l’auteur-compositeur avait réclamé 100 millions francs aux deux responsables du Groupe futurs médias (Gfm) et leurs sponsors, Nestlé Sénégal et la marque Pakfood, distribuée par Madtrans Suarl. Producteur de la série, Bouba Ndour avait clamé son innocence, arguant qu’il avait obtenu l’aval du plaignant.

« C’est le monteur qui a attiré mon attention sur l’existence de la chanson. Je me suis rapproché du directeur de la production de la télé. Je lui ai fait savoir que je voulais 26 secondes. De ce fait, Pathé Dia a appelé directement Brill devant moi. Il m’a dit que je n’avais pas à l’appeler et qu’il me donnait son accord. Il est revenu deux mois après pour m’envoyer une citation », se désole-t-il.

Me Baboucar Cissé qui estime que la citation est abusive, a réclamé 200 millions francs pour la Gfm. Le même montant a été réclamé par Me Diène Ndiaye, conseil de Nestlé.

Dans son délibéré hier, le juge a relaxé Birane Ndour. Il a condamné Bouba Ndour à trois mois de prison avec sursis et à payer une amende d’un million francs pour violation du droit d’exploitation de l’œuvre et du droit moral de l’auteur sur son œuvre. Bouba Ndour et la Tfm doivent également verser 10 millions FCFA à la partie civile.

Les sponsors ont été mis hors de cause. La société Nestlé a été tout de même déboutée de sa demande reconventionnelle.

Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.