Une affaire de billets noirs tourne au kidnapping : Un professeur à Bem enlève un charlatan

0 15

Armindo Mendez (professeur d’anglais de l’Institut Bem) et son gang de kidnappeurs risquent 1 an de prison ferme pour usurpation de fonction, association de malfaiteurs, extorsion de fonds avec violences, si le juge du tribunal correctionnel de Dakar devant qui ils ont comparu hier suit le procureur dans ses réquisitions. L’enseignant avait ourdi un plan qui consistait à enlever le charlatan El Hadji Mamadou Marone pour se faire restituer ses 400.000 F CFA qu’il avait mis dans une opération de lavage de billets noirs.

Enseignant à l’école de formation Bem, le natif de la Guinée-Bissau Armindo Mendez a posé un acte grave, à la limite criminel, pour se faire rembourser sa mise. L’opération de lavage de billets noirs dans laquelle il est impliqué ayant tourné au vinaigre, il a orchestré un plan pour enlever le charlatan El Hadji Mamadou Marone. En effet, ce dernier a été sollicité par son bourreau pour une affaire de multiplication de billets de banque. Mais le sieur Marone, après avoir reçu la somme de 400.000 F CFA, s’est fondu dans la nature.
Heureusement pour l’enseignant, il l’a rencontré fortuitement dans la nuit du 2 juin 2020 aux environs de 23h, aux abords de la mosquée Serigne Saliou située à la Patte-d’oie. Et, au lieu de demander un remboursement au charlatan El Hadji Mamadou Marone, il a fait appel aux gros bras Ousmane Ba, Mouhamed Salim Bodian, aux chauffeurs Mamadou Tall et Alioune Badara Cissé ainsi qu’au mécanicien Pape Ansou Diédhiou. Et avec l’aide de sa bande, Armindo Mendez a séquestré le charlatan dans un véhicule de type 4×4 de couleur blanche avant de le conduire vers le cimetière Saint-Lazare où ils l’ont malmené et dépouillé d’un montant de 450.000 F CFA.

Des jours plus tard, le 15 juin exactement, le charlatan qui s’était rendu aux Hlm Grand-Yoff repéra sur les lieux le véhicule 4×4 dans lequel il a été embarqué et le prit en photo. Ledit cliché en sa possession, El Hadji Mamadou Marone s’est rendu à la Brigade de la Foire où il a déposé plainte pour agression. C’est ainsi que toute la bande a été arrêtée.

Inculpés pour association de malfaiteurs, usurpation de fonction et extorsion de fonds avec violences, ils ont été jugés hier, devant le tribunal correctionnel de Dakar où le professeur d’anglais Armindo Mendez ses acolytes ont contesté les faits. Aussi, le sieur Mendez réfutait l’opération de lavage de billets noirs évoquée à l’enquête par le charlatan. Sa victime, le marabout El Hadji Mamadou Marone, a quant à lui demandé le remboursement de son argent.

Le procureur a requis 1 an de prison ferme contre tous. Mais la palette des avocats de la défense a demandé la relaxe et a introduit une demande de mise en liberté provisoire. Celle-ci rejetée par le tribunal, ils seront édifiés sur leur sort le 6 octobre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.