Un nombre énorme d’avortement enregistré au Senegal.

0 1

Le taux de recours à l’avortement a augmenté, avec 34 079 IVG pratiquée en 2020 au Sénégal atteignant son plus haut niveau. Du moins, selon une étude de la Direction de la santé de la mère et de l’enfant du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

La région de Dakar, arrive en tête, avec 6 948 interruptions de grossesse, suivie de Thiès, qui compte 5 390 cas. Diourbel est classée troisième, avec 3 704 cas répertoriés. 2 673 cas ont été répertoriés à Kaolack, Sédhiou (888), Kédougou (632).

D’après les chiffres repris par Le Soleil, les avortements à risques représentent la cinquième cause de décès maternels et 50% des admissions en urgence dans les maternités de référence.

Avec l’infanticide, l’avortement clandestin constitue 19% des causes d’incarcération des femmes. selon Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.