Accueil Actualités Visite à l’Omvs : L’invite de Serigne Mbaye Thiam au personnel

Visite à l’Omvs : L’invite de Serigne Mbaye Thiam au personnel

9
0

Le siège de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs), sis à Dakar, a reçu, ce jeudi 20 février, la visite du ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal, Serigne Mbaye Thiam, par ailleurs, président en exercice du Conseil des ministres de l’Omvs. Une visite dont le but est de «prendre connaissance de l’organisation de l’Omvs, ses différents projets qui sont en cours, de faire la connaissance du personnel et enfin, d’engager encore davantage et surtout d’encourager le Haut-commissaire et ses collaborateurs pour le travail qu’ils abattent au nom des pays membres de l’organisation».

Sur place, la tutelle a eu droit à un accueil chaleureux de la part du Haut-commissaire de l’Omvs, Hamed Diane Séméga, et son équipe. Le ministre a également eu droit à une visite guidée des locaux.

Le maître des lieux, après s’en être réjoui, a souligné que cette visite est pour lui une «marque de considération et surtout de confiance et d’espoir». Faisant le round up des grands défis auxquels l’Omvs fait face aujourd’hui, Hamed Diane Séméga estime que cette organisation de bassin de référence mondiale, qui va célébrer son 48ème anniversaire le 11 mars prochain, est à la croisée des chemins.

La nécessité de construire Gourbassi

Selon lui, l’Omvs a besoin d’actions aujourd’hui pour faire face non seulement à la gestion quotidienne d’une ressource en eaux qui, pour lui, est «vulnérable» mais aussi à la mobilisation de fonds pour le financement de projets d’infrastructures. A ce titre, il a souligné la nécessité de construire Gourbassi pour «réguler la Falémé et permettre au fleuve Sénégal de continuer à assurer sa fonction vitale, à savoir : donner de l’eau potable, de l’eau pour la navigation et de l’électricité aux populations, malgré les aléas climatiques».

Par ailleurs, le Haut-commissaire de l’Omvs a saisi l’occasion pour présenter à la tutelle son ambition à contribuer à la lutte contre l’insalubrité à Dakar. Ce, en soutenant l’initiative d’une entreprise sociale dénommée «Sen Yokuté». Laquelle se propose d’équiper les collectivités locales du Sénégal en «poubelles durables». Il signale que son ambition est de «redonner à la place Omvs son lustre d’antan».

«Redoubler d’efforts» pour réaliser le volet navigation du fleuve et le projet de Koukoutamba

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, pour sa part, a souligné l’importance de l’Omvs sur le vécu des populations. Avant de demander au personnel de se projeter personnellement sur les 30, 40 ou 50 années qui viennent et « de se dire que je suis aujourd’hui à l’Omvs par mon travail, je suis en train de poser des actes qui vont avoir un impact sur les générations futures. Et cet impact pourra se traduire par la mise en œuvre des projets qui existent présentement».

Serigne Mbaye Thiam estime que les uns et les autres doivent tous se «retrousser les manches» pour que le troisième volet des orientations stratégiques de l’Omvs, à savoir : la navigation, puisse voir le jour.

Autre projet «gigantesque et important» auquel l’organisation et ses collaborateurs doivent faire face également, celui de Koukoutamba (Guinée). Pour le ministre, le personnel doit également faire toutes les diligences pour permettre à ce projet, qui entre dans le cadre de la solidarité entre les quatre États membres de l’Omvs, de voir le jour.

La visite a noté également la présence du maire de la commune de Fann – Point E – Amitié, Palla Samb, et du Haut-commissaire adjoint de l’Omvs, Brahim Lebatt H’meyade, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici