Will Smith s’est exprimé sur sa jalousie envers Tupac

0 15

Will Smith est revenu sur le complexe d’infériorité qu’il ressentait à côté de 2Pac, qui, on le sait, n’était autre qu’un grand ami de Jada Pinkett…

Will Smith vient de publier ses mémoires, intitulées Will. Un livre forcément conséquent au vu des 1001 vies de l’artiste, qui raconte bon nombre d’anecdotes, et se confie sur ses doutes, ses craintes, et ses peurs. 2Pac faisait d’ailleurs partie intégrante de ces dernières, lui qui était extrêmement proche de Jada Pinkett, compagne puis femme du comédien de Men In Black. La légende du rap, tuée à 25 ans, et l’actrice avaient tous 2 fréquenté la Baltimore School for the Arts, et avaient nouée une relation amicale très étroite, dont Will était extrêmement jaloux : “Bien qu’ils n’ont jamais été intimes, l’amour qu’ils se portaient l’un l’autre est légendaire. Ils ont défini l’expression ‘ride or die.’ Au début de notre relation, mon esprit était torturé par leur connexion. Il était “PAC !”, et j’étais moi.” Cette comparaison créait chez l’acteur un véritable complexe d’infériorité qu’il aborde au travers des lignes suivantes de ce passage.

 

Jada Pinkett Smith Tupac ami

 

Une comparaison difficile
Face à l’aura de Tupac Shakur, Will Smith était bien conscient qu’il était difficile de faire le poids. Un constat qu’il avait visiblement du mal à encaisser : “Il a déclenché en moi cette perception, je me voyais comme un lâche. J’ai détesté cette impression, le fait qu’il était là, et je souffrais de cette jalousie maladive. Je voulais que Jada me regarde comme elle le regardait.” Prestance, charisme… Tupac était de ses hommes qui marquent les personnes qu’ils côtoient de leur empreinte à tout jamais. Il faisait, selon le comédien, preuve d’une “passion sans peur, toxique, d’une morale militante et d’une envie de se battre et de mourir pour les causes qu’il croyait justes”. Néanmoins, Will Smith avait fini par se faire une raison : “Si elle m’a choisi au lieu de Tupac, je ne pouvais pas être un lâche. […] J’ai été dans la même pièce que Tupac à de multiples occasions, mais je ne lui ai jamais parlé. La façon dont Jada aimait Pac me rendait incapable d’être ami avec lui. J’étais trop immature.” Même 25 ans après sa mort, Tupac continue donc de fasciner, voire même de torturer, ceux qui l’ont connu…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.