Ziguinchor : L’enterrement d’Idrissa Goudiaby finalement autorisé par le procureur !

0 18

La famille de Idrissa Goudiaby va enfin enterrer son fils dans la rituelle musulmane. Après 42 jours dans la chambre froide et gardé par les forces de l’ordre. La famille vient de recevoir une autorisation d’inhumation délivrée par le procureur de Ziguinchor . Ce même procureur qui avait demandé une troisième autopsie. Il a finalement décidé de donner le corps à la famille Goudiaby.

Hier devant la presse, la famille a réclamé justice : « les faits ont duré et ça fait 42 jours aujourd’hui que mon neveu est dans les frigos. Et ce n’est pas bien. Nous, dénonçons cela. Les auteurs de l’acte ou complices de près ou de loin seront jugés par Dieu. Nous, on a aucun pouvoir. Seul Dieu a le pouvoir », a laissé entendre Insa Goudiaby

La famille de Idrissa Goudiaby va enfin enterrer son fils dans la rituelle musulmane. Après 42 jours dans la chambre froide et gardé par les forces de l’ordre. La famille vient de recevoir une autorisation d’inhumation délivrée par le procureur de Ziguinchor . Ce même procureur qui avait demandé une troisième autopsie. Il a finalement décidé de donner le corps à la famille Goudiaby.

Hier devant la presse, la famille a réclamé justice : « les faits ont duré et ça fait 42 jours aujourd’hui que mon neveu est dans les frigos. Et ce n’est pas bien. Nous, dénonçons cela. Les auteurs de l’acte ou complices de près ou de loin seront jugés par Dieu. Nous, on a aucun pouvoir. Seul Dieu a le pouvoir », a laissé entendre Insa Goudiaby.

Après les résultats de la deuxième autopsie, la famille a dépêché les imams et notables afin de discuter avec le procureur pour procéder à l’enterrement de Idrissa Goudiaby.

« Les notables ont rencontré le procureur pour lui dire qu’ils ont besoin du corps pour l’inhumer. C’est ce mercredi qu’on nous a appelés pour nous entendre. Après ma déposition, on m’a notifié qu’on va recevoir le corps. Et le vendredi prochain à 10 heures, on va l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure », a expliqué l’oncle de la victime avant de conclure par : « nous rendons grâce à Dieu qui est le seul à connaître l’auteur du tir mortel de ce 17 juin passé. Nous attendons la suite qui sera réservée à ce dossier par la justice. Vous savez que la mort, elle est douloureuse et c’est difficile de résister à ce mal. Depuis 42 jours nous vivons ce deuil. Nous sommes des citoyens et nous voulons juste que justice soit faite. Donc, ce deuil ne devait pas durer pendant tout ce temps ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.