Trafic de passeports diplomatiques : aucun texte n’empêche à la police de convoquer les députés cités, affirme Aymérou Gningue

Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar (Bby), Aymérou Gningue, a déclaré mercredi dans les colonnes du journal « Le Quotidien » qu’aucun texte du Parlement n’empêche la police de convoquer les députés cités dans le trafic de visas pour les auditionner.

En marge d’une tournée économique à Mérina Dakhar en compagnie de l’ambassadeur de Turquie au Sénégal, Aymerou Gningue a soutenu ceci : « L’article 51 de notre règlement intérieur dit : « aucun député ne peut être poursuivi ou arrêté », mais il ne dit pas : « ne peut être entendu ». Et les députés sont prêts pour être entendus par la police » a assuré le patron des députés de la majorité présidentielle à propos de ses collègues députés cités dans un trafic de passeports diplomatiques. (Pressafrik)

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp