Abass Fall prône l’équité dans le « doxu mbokk » entre candidats

0 3

L’accepte pour suite au «doxu mbok (visite de courtoisie) avorté de Barthelemy Dias, arrêté puis finalement libéré ce mercredi, les membres de la coalition Yewwi Askan W sont montés au créneau, appelant à légalité de traitement entre les candidats à la mairie de la ville de Dakar.

Lors d’un point de presse organisé dans l’après midi à la mairie de Mermoz Sacré-Cœur, Abass Fall, coordonnateur de PASTEF Dakar, et compagnie ont demandé «à la Police de rester plus professionnelle». Abass Fall annonce la couleur sur le «doxu mbokk» en prélude à la campagne pour les élections locales de janvier 2022. «Soit on l’accepte pour tout le monde soit on l’interdit à tout le monde. Cest le message que nous nous voulions faire passer», le coordonnateur de PASTEF Dakar, qui ajoute:

«La Police n’a qu’à nous encadrer comme elle la fait pour un autre candidat que vous avez vu il y’a 48 heures faire son doxantu tranquillement avec même une escorte policière. Et on nous l’interdit à nous parce qu’on ne veut pas qu’on s’approche des Sénégalais, parce que ces élections, nous les avons déjà gagnées», estime-t-il Nous tenons à le dire encore une fois et nous le répétons. Demain encore, nous serons nous tous au niveau de la Coordination départemental de Yewwi Askan Wi. Nous serons dans la rue uniquement pour distribuer nos flyers, parler aux Dakarois de ce que nous comptons faire de Dakar si nous gagnons, et nous allons gagner le 23 janvier 2022», avise Abass Fall, qui regrette le sort réservé à la tournée de Barthelemy Dias, candidat de YAW à la mairie de la ville de Dakar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.