Les tristes confidences de Lappa Diagne, ex batteur de Super Diamono

0 43

 Aujourd’hui au soir de sa carrière professionnelle, Lappa Diagne évalue ce que la musique lui a rapporté. Presque rien, regrette-t-il.

Batteur mythique du super Diamono, Lappa Diagne est aussi un homme effacé. Il s’est, cependant, confié à L’Observateur sur sa carrière, notamment les déboires auxquelles il a fait face.

“À part la reconnaissance, la musique ne m’a rien apporté. Je vis au jour le jour. Je n’ai pas de maison, même si j’ai un véhicule qui me permet de faire mes courses”, a-t-il confié à nos confrères.

Selon le batteur, dans le milieu de la musique, “ce sont les chanteurs qui gagnent plus d’argent, ce sont eux qui ont plus de reconnaissance et gagnent mieux leur vie”.

Le batteur a aussi évoqué son bref passage à la prison, pour une affaire de drogue. “J’ai vécu mon emprisonnement avec beaucoup de peine. Cela m’a fait énormément mal. Dieu a fait que je n’ai pas duré là-bas” dit-il. Mais, le musicien déclare que ce fâcheux incident n’a eu aucun impact sur sa carrière.

“Lors de mon interrogatoire, le commissaire de police a dit à l’agent que ce n’était pas nécessaire qu’il m’amène. Mais l’agent n’a pas eu cette tendresse. Lui-même croupit en prison pour meurtre”, se rappelle-t-il.

Lappa Diagne a, surtout, beaucoup remercié l’ex-Premier Ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. “Il m’a beaucoup soutenu et a voulu me défendre seul. J’ai été condamné à une peine de quinze jours. En partie, c’est grâce à lui que j’ai eu cette peine assez clémente”, se rappelle-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.