Accueil Actualités Macky Sall : Un destin déjà tracé ! (Par Ibrahima Baba Sall)

Macky Sall : Un destin déjà tracé ! (Par Ibrahima Baba Sall)

Né chez nos parents Sérères, Macky Sall grandit dans la région de Fatick puis dans le Fouta. Après de brillantes études primaires et secondaires, il accède à l’Universitè Cheikh Anta Diop de Dakar où il flirte avec le mouvement marxiste-léniniste. A la faveur du boycott du scrutin de 1983 contre le PS, il se rapproche du PDS qu’il finit par intégrer en 1988. Après l’université, il entre à l’Institut des Sciences de la Terre (IST) de Dakar, ensuite à l’École Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs (ENSPM) de l’Institut Français du Pétrole (IFP) de Paris. Il devient ainsi ingénieur géologue puis géophysicien.

Son parcours politique est aussi tout exceptionnel.

En effet, il gravit très rapidement les échelons et avec l’accession du PDS au pouvoir en 2000, il occupe plusieurs postes dans la haute administration devient maire de la ville qui l’a vu naître.

Il occupe les fonctions de Premier Ministre de 2004 à 2007 et celles de Président de l’Assemblée nationale sénégalaise de 2007 à 2008.
Le 9 novembre 2008, Macky Sall quitte le PDS et abandonne tous les postes qu’il occupait grâce au parti. Le 1er décembre 2008, il crée, avec une trentaine de cadres du PDS, l’Alliance Pour la République.

Lors des élections locales du 22 mars 2009, dans le cadre d’une coalition formée avec les autres partis membres de Bennoo Siggil Sénégal, l’APR-Yaakaar remporte les localités de Fatick, douze collectivités locales au nord du pays et trois au sud, Gossas ainsi que toutes les grandes villes du pays.

Avec en ligne de mire l’élection présidentielle de 2012, il sillonne les campagnes sénégalaises et va à la rencontre de la diaspora à travers le monde.

Élu quatrième Président de la République du Sénégal, il prend fonction le 2 avril 2012.

Après le bilan élogieux de son septennat, il est réélu le 24 février 2019, dès le premier tour, avec un score de 58,26% pour un second mandat de 5 ans.

Qui a eu, dans le monde entier, un parcours similaire ?

Alors rendons-nous à l’évidence que Macky SALL n’est pas un homme ordinaire, comme en attestent les témoignages faits à son endroit par Cheikh Amar. Ce dernier , au plus fort de la crise entre les présidents Macky SALL et Abdoulaye Wade, avait demandé au vénéré Serigne Saliou Mbacké, PSL, de prier pour le Président Macky SALL.

Il a eu la surprise de sa vie quand le saint homme lui a fait la confidence selon laquelle Macky SALL est l’homme par qui devra passer le développement du Sénégal.

« Weddi guiss bokku ci » disent les wolofs. Et qui d’ailleurs oseraient douter un seul instant des paroles de cet homme de Dieu ?

De 2012 à maintenant, il a hissé le Sénégal à un niveau de développement que personne ne pouvait imagier encore moins réaliser.

Quand on la chance d’avoir un président de cette dimension, on doit prier pour qu’il ne lui arrive aucun mal afin qu’il puisse réaliser ses desseins pour le pays.

C’est pourquoi, nous avons du mal à comprendre la polémique malsaine née de l’achat de l’avion présidentiel que d’aucuns veulent encore utiliser à des fins purement politiciennes.

Doit-on prendre le risque de faire voyager notre président de la république avec , quelques fois certains de ses ministres, dans un pareil vétuste qui n’offre aucune garantie pour la sécurité des passagers ?

Que nous coûtent l’entretien et la répartition de cet avion vétuste ?

N’est-il pas plus utile, pour sûr et plus économique d’acheter un appareil neuf qui pourra servir le Sénégal pendant des décennies ?

C’est quoi 60 milliards par rapport à la sécurité du Président qui doit se déplacer dans les meilleures conditions de sécurité de confort pour souvent aller négocier des milliards pour son pays ?

Alors arrêtons ce faut débat. Son Excellence le Président Macky SALL travaille pour le Sénégal. Il doit donc utiliser tous les moyens nécessaires pour continuer à nous procurer de bons résultats.

Comme le dit l’adage : « Tous les moyens sont bons, pourvu qu’on réussisse. » et le Président a réussi et continuera à réussir pour le Sénégal des choses qui dans un passé proche pourraient s’apparenter à des miracles.

Ibrahima Baba Sall,
Député Maire de Bakel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici