Louga: sa « niarel » le largue pour se remarier avec un autre

épouse

 Une histoire de bigamie sera jugée ce mardi par le Tribunal d’instance de Louga. Cette affaire oppose le nommé M. Ka asa deuxième femme. L’époux a traîné sa femme en justice, car l’accusant de l’avoir largué pour les beaux d’un autre homme.

Une invraisemblable histoire de bigamie a atterri, depuis le mois dernier sur la table du Procureur près le Tribunal de grande instance de Louga.

Cette affaire qui n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets, oppose le nommé M. Ka à sa deuxième femme. En effet, d’après des sources de L’Observateur, c’est le largue pour mari qui a pris sur lui l’initiative de porter plainte contre sa douce moitié qu’il accuse de l’avoir largué pour les beaux d’un autre homme.

C’est ainsi qu’il a saisi d’une lettre-plainte le parquet de Louga. Voulant que justice lui soit rendue, il a été précis dans ses accusations: «Je me suis marié avec la nommée D.S depuis presque deux ans. Elle vivait chez mn enfant au village de Dékolé (commune de Gueth Ardo). Un jour, elle m’a demandé l’autorisation pour se rendre à Thieyène Djoloff (commune de Boulal- département de Linguère), village de sa maman où se tenait une cérémonie familiale. Ne voyant aucun inconvénient à cette demande, je lui ai préparé le voyage et elle est partie.

Très diligent, le procureur de la République, donnant suite à la requête du plaignant, a saisi d’un soit un autre, transmis la Brigade de gendarmerie de Coki, compétente dans le secteur de Dékolé. Dès que le dossier leur est parvenu, les hommes du Commandant Diallo ont ouvert une enquête. l’appeler Entendu, le plaignant M. Ka est encore revenu sur les termes de sa plainte. Invitée à s’expliquer sur les accusations portées contre elle, la mise en cause les a balayées d’un revers de la main.

Elle a aussi précisé que la fille qu’elle allaite porte le nom de celle-ci. Le papa de la mise en cause a pris la défense du plaignant. II aurait soutenu que c’est lui-même qui avait scellé le mariage entre sa fille et son mari M. Ka. Après bouclage de l’enquête préliminaire, le dossier a été retransmis au parquet de Louga, lequel a saisi le tribunal d’instance pour jugement. L’affaire sera jugée ce mardi.

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp