Accusé de vol et d’association de malfaiteurs: Natta avait ramassé et partagé avec ses amis un sachet de plus de 7 millions.

vol

Mécanicien de son état, Mor Ramata Ba dit natta Ba croyait que ses soucis d’argent étaient terminés lorsqu’il a ramassé un sachet contenant plus de 7 millions Fcfa. Au lieu de chercher à retrouver le propriétaire de ce pactole, il s’en est servi avec ses amis. mais celui qui avait fait tomber le sachet est revenu sur ses traces et on lui a appris qu’un jeune avait ramassé le sac en question. A la suite d’intenses recherches, Mouhamed Tine a réussi à faire arrêter Natta Ba pour vol de numéraires et association de malfaiteurs.

Sur sa moto, Mohamed Tine se rendait à son lieu de travail à bord. En cours de route, il a malheureusement égaré un sachet en plastique qu’il transportait contenant la somme de 7,665 millions Fcfa et un chèque d’un montant de 1.911.500 Fcfa établi au nom du porteur. Arrivé à destination, il s’est aussitôt rendu compte qu’il avait égaré l’argent. C’est ainsi qu’il est retourné sur ses pas.

L’ enquête menée lui a permis de savoir que le sachet avait été ramassé par Mor Ramata Ba alias Natta Ba qui a quitté les lieux en compagnie de deux de ses amis avec qui il s’est partagé l’argent. Aussitôt, Mohamed Tine s’est présenté au commissariat central pour déposer une plainte contre le mis en cause.

La victime s’active dans la vente de matières en verre et d’accessoires. Selon ce commerçant, c’est après recouvrement d’une somme en espèces de plus de 7 millions et d’un chèque libellé au porteur auprès d’un commerçant établi à Pikine qu’il a quitté la ville sur son scooter, pour rallier les Parcelles Assainies. A son arrivée, il s’est rendu compte de la disparition du sachet en plastique dans lequel il avait rangé soigneusement l’argent ainsi que ses outils de travail.

Arrêté pour association de malfaiteurs et de vol de numéraires et acculé par le plaignant, Natta Ba a avoué avoir ramassé l’argent que ses amis auraient pris. Et pour récupérer les sous, le mis en cause a demandé à la victime de lui prêter son scooter pour aller voir ses amis afin de les convaincre de restituer l’argent. Et deux heures plus tard, il est revenu avec la somme de 3.065.000 Fcfa.

Pour se justifier, il soutient que c’est la somme que ses amis lui ont remise avant de prendre la fuite. Suffisant pour que Mohamed Tine poursuive en justice le jeune mécanicien.

«Son frère m’avait demandé un peu plus de temps, mais il n’a pas respecté sa parole. Et quand j’ai appelé Mor Ba, il m’a dit que je pouvais le traduire en justice. C’est ainsi que j’ai porté plainte au commissariat central. Les faits n’ont duré que 30 minutes entre le moment où le sachet est tombé et mon retour sur les lieux», a-t-il expliqué.

Pour sa défense, Mor Ramata dit Natta Ba a servi plusieurs versions au tribunal. Selon lui, c’est en allant au travail que son apprenti Abdou Ndiaye lui a demandé d’aller chercher un sachet noir sur la route.

«Je l’ai pris et je l’ai déposé à l’atelier. Par la suite, Boy Sow et Papa l’ont pris à mon insu. Je les ai rejoints dès que je les ai aperçus. Ils étaient en train de se partager le butin et j’ai pris ce qui restait. A mon retour à l’atelier, on m’a désigné comme la personne qui a ramassé le sachet. Ce que j’ai refusé. Et quand le propriétaire est venu, je suis allé chercher les autres, malheureusement je ne les ai pas vus», a-t-il targué pour se tirer d’affaires.

Acculé de questions par le juge et le procureur, le prévenu a finalement reconnu avoir partagé le butin avec ses amis. A l‘en croire, c’est Boy Sow qui lui avait demandé d’aller récupérer le sachet qui est tombé sur la route.

«Le sachet était noir. A l’intérieur, j’ai vu des débris de verre en diamant et je me suis dit automatiquement que cela devait appartenir à un ouvrier. Les jeunes ont emporté le matériel qui reste. J’ai vu la partie civile pleurer, c’est pourquoi je lui ai dit la vérité. Je lui ai rendu l’argent que je gardais. La police m’a accompagné chez Papa et Boy Sow mais ils étaient introuvables », a-t-il ajouté sans convaincre.

Raison pour laquelle, le maître des poursuites a requis 6 mois de prison ferme. L’avocat du prévenu, Me Abdourahmane Diallo qui pense que son client est dans le clair-obscur a plaidé une application bienveillante de la loi en sa faveur. Natta qu’il encourt 6 mois de prison ferme, il sera fixé sur son sort le 27 août prochain. Le jugement sera don rendu ce vendredi .

Laisser un commentaire

Mettez votre commentaire
Mettez votre nom svp